LITTLE WOOD-ZAC BEAUVERT

LIEU : Grenoble (38)

MAÎTRE D’OUVRAGE – AMÉNAGEUR : Atelier Gröll (38) – SAGES (38)

LIVRAISON : 2014

COÛT TOTAL : 5.8 M€ HT

SHAB – SP : 3740 m² – 4160 m²

PROGRAMME : LABEL BBC – RT 2012

  • 57 logements en accession
  • 57 places de stationnement sous-sol

Trophée Habitat 2011 – EDF

Trophée Bois de l’Isère

MISSION : BASE + EXE

BUREAUX D’ÉTUDES :

  • CEBEA (38) – structure
  • CET (38) – fluides
  • MTN Infra (38) – VRD
  • EDITEC (38) – économie de la construction
  • VERITAS – contrôle

Nous avons allié notre volonté de qualité architecturale et urbaine à une démarche de projet ouverte et innovante. Il ne s’agit pas de concevoir des maisons de ville, car les accès ne sont pas individualisés, mais il s’agit de retrouver à l’intérieur des logements ‘‘l’habitabilité d’une maison’’. Le projet obéit à une logique de découpage complexe. Nous associons densité et intimité, en travaillant les limites, en jouant sur diverses perceptions sensorielles. Les maisons de 3 à 7 appartements sont disposées afin de préserver au maximum les arbres existants mais aussi pour que chaque logement profite de la meilleure orientation et que les vues ne soient pas perturbées par les vis-à-vis.

La priorité étant de réaliser des bâtiments basse consommation, les structures des constructions sont mixtes, associant poteaux et dalles en béton avec des façades en ossature bois. Les dalles béton sont en contact direct avec les volumes habités des logements pour l’inertie thermique et le confort acoustique qu’elles procurent. De plus, les murs manteaux avec leur enveloppe bois en mélèze disposent d’une isolation répartie, croisée en 3 couches, qui empêche tout effet de paroi froide l’hiver.

L’idée du parc habité est renforcée par les implantations des maisons en retrait par rapport aux alignements et par le sol libéré de toute circulation automobile. Les parkings se trouvent en sous-sol. Le projet ‘‘habiter un parc urbain’’ est ainsi la réponse sensible d’une architecture innovante, compacte, changeante en fonction du soleil, de la lumière des saisons dans un parc vert où continueront à s’épanouir les arbres centenaires, leurs cimes au vent accompagnant le regard vers les montagnes.