L’EDEN, un projet de couture des quartiers

LIEU
Grenoble (38)

AKTIS – architecture urbanisme & paysage – Mandataire
SBRIGLIO.ARCHITECTES – Architecte associé

MAÎTRE D’OUVRAGE
Grenoble Habitat

ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE
– CTG – structure
– CET – fluides
– CANOPEE – HQE
– EDITEC – économie
– VERITAS – contrôle
– ECHOLOGOS – acoustique

PROGRAMME
– 75 logements (25 en accession + 50 sociaux)
– 3 bâtiments A, B et C
– Commerces et un local d’activités
– 53 places de parkings boxées en sous-sol

COÛT
environ 7.2 M€ HT

SURFACE
5798 m²

RT 2012-30% 

Construction de 75 logements, dont 25 en accession et 50 logements sociaux répartis dans 3 bâtiments A B et C, ainsi que des commerces et un local d’activités. 53 places de parkings boxées en sous-sol.

Le terrain est situé au sud de la ville de Grenoble et du quartier Eaux-Claires, à l’angle de l’Avenue Rhin et Danube et de la rue Anatole France.

Le projet représente un enjeu fort sur le plan urbanistique car il se situe à l’articulation du quartier PNRU Mistral et du quartier des Eaux-Claires, il doit assurer le lien entre ces quartiers. Il permet une revitalisation de la frange nord de ce quartier en y amenant de nouvelles activités en RDC.

Le projet est composé de trois bâtiments d’une hauteur de R+5, chacun de 25 logements. L’ensemble achèvera le dessin de la place qui bande la rue Anatole France.

Cette implantation en 3 bâtiments permet des transparences nord/sud, qui seront accompagnées par des aménagements paysagers du jardin privatif.

L’architecture choisie pour ce projet est relativement sobre ne cédant pas aux effets de mode et cherchant avant tout à privilégier la qualité des logements et de leurs usages. Le caractère « d’îlot ouvert » qui caractérise cette parcelle réclame de ne pas introduire, dans l’expression des façades de ce projet, l’idée traditionnelle de façade principale/façade arrière et façade pignon. C’est dans cet esprit qu’une unité de traitement des façades est proposée sur tout le périmètre du projet. Celle-ci est obtenue par l’emploi d’une fine résille métallique perforée servant à la fois de garde-corps et d’habillage pour les montées d’escalier situées sur les façades nord des bâtiments B et C. Cette résille légère et transparente permet à la fois l’intimité pour les espaces extérieurs aux logements vus depuis l’espace public, mais également, de ne pas pénaliser l’apport d’éclairement naturel nécessaire au confort des logements.

Quant à la diversité, celle-ci est apportée dans le traitement différencié des balcons et des loggias. Une note singulière ponctue la composition de ce projet en venant marquer sur l’angle sud/est du bâtiment B. Il s’agit d’une boîte en encorbellement sur l’espace public qui vient marquer ainsi l’angle majeur de cet ensemble au point de rencontre des deux voies qui le bordent. L’ensemble des menuiseries sera en bois pour apporter la chaleur et le confort d’usage de ce matériau noble.