LE GRAND CHAMP

LIEU
Jarrie (38)

MAÎTRE D’OUVRAGE
Sinfimmo

COÛT
4.2 M € HT

PROGRAMME
Construction de 36 logement en accession (R+1 à R+3)

MISSION
BASE + EXE

BUREAUX D’ÉTUDE
Fluides : COTIB
Structure : CTG
Économie : EDITEC
HQE : ETAMINE
Paysagiste : ALLIMANT Paysage

Nous avons cherché, pour ce projet de 36 logements, à adapter une qualité architecturale à un site protégé et à l’économie du projet. Malgré la topographie et les contraintes du site, nous avons voulu rendre cet ensemble exemplaire du point de vue de l’accessibilité. Afin de limiter les surfaces au sol, les parkings sont situés sous les logements intermédiaires, ce qui dégage un espace planté au centre de l’opération. Ce filtre vert apporte un paysage de proximité agréable entre les maisons en bande et l’habitat intermédiaire en vis à vis.

En alliant les volumes en bois avec toitures aux volumes en enduit avec terrasses, nous arrivons à intégrer tous les équipements techniques sous les toits et libérons totalement les interstices en terrasses. Visibles depuis les maisons en amont et le coteau, les terrasses en seront valorisées.
Le fractionnement est accentué côté «cœur du hameau» par une échancrure occupée par les escaliers et coursives de desserte des appartements au premier étage. Les maisons en bande reprennent globalement le même vocabulaire. Le rythme non systématique d’assemblage et de décalage des maisons, l’intégration des maisons en R+2 pour les plus grands logements, donnent à cet ensemble aléatoire un aspect vernaculaire et varié.

Le socle, constitué de garages, profite de la déclivité favorable du terrain naturel : son impact est diminué. La surélévation du passage piéton (pour des questions d’accessibilité) et l’accompagnement de ce cheminement par un espace de tonnelle, support de vigne ou kiwi, limitent également l’effet de socle. Le muret bas de séparation des parkings avec la promenade haute ainsi que le mur du socle seront habillés en pierre. Deux matériaux sont utilisés pour les maisons : l’enduit clair sur isolant et le bois. Le bois utilisé sera soit le pin Douglas pour favoriser un résineux local ou le mélèze pour sa pérennité.

Nous prévoyons aussi un traitement permettant un vieillissement plus uniforme des façades. Les toitures à deux ou quatre pans seront traitées en tuile plate. Afin d’éviter les effets «barre» ou «chenille» pour les maisons en bande, nous avons recherché à la fois des solutions de fractionnement et aussi de décalage en plan.