LE VAILLANT

LIEU
Grenoble (38)

MAÎTRE D’OUVRAGE
Blain Promotion

COÛT
2.4 M € HT

PROGRAMME
R+4 – R+3, 25 logements dont :
– 8 logements sociaux,
– 17 logements avec accession
– 25 places de stationnement

MISSION
BASE + EXE + DTE + OPC

BUREAUX D’ÉTUDE
Fluides : INGENERGIE
Structure : MATTE
Économie : DIPTYQUE
VRD : MOLINIE

RT 2012 – 30%

Insertion Urbaine
Le projet se situe entre la rue Édouard Vaillant au Nord et la rue Montesquieu au Sud.
À l’Est de la parcelle, il s’adossera contre le pignon aveugle de la barre d’immeuble R+4 voisine, en assurant une transition de volumes avec le reste du projet majoritairement à R+3.
Côté Ouest de la parcelle, une large coulée verte permet d’assurer la transparence visuelle et végétale, ainsi qu’une transition douce avec la copropriété voisine, elle-même également en retrait de la limite séparative. Côté Nord, le projet se trouve en face du supermarché « Super U » et ne constitue aucune gêne puisqu’il ne fait face à aucune habitation. Idem côté Sud puisqu’il se situe en face du grand tènement scolaire des Charmilles.

Insertion Architecturale et Paysagère
Le parti général consiste à décomposer le projet en plusieurs volumes afin de créer un changement d’échelle en douceur entre la barre R+4 située à l’Est et la petite copropriété R+3 située à l’Ouest, tout en préservant une transparence paysagère. Côté Sud, la façade est composée d’une succession de retraits allant de l’alignement de la barre voisine à celui de la rue Montesquieu par le truchement de larges balcons paysagers qui joueront un rôle de filtre entre la rue et les séjours des appartements.
L’avancée du rez-de-chaussée quant à elle se situera sur l’alignement public Sud de la parcelle côté rue Montesquieu et comportera l’accès à la rampe du parking souterrain de 21 places et un accès au hall des logements, séparés par une grande jardinière.
Côté Nord, le volume R+3 se détache du reste pour venir reprendre l’alignement de la rue Édouard Vaillant avec un retrait au rez-de-chaussée pour assurer l’intimité du logement qui s’y trouve. Toujours côté Nord sur la rue Édouard Vaillant on trouvera l’autre accès au deuxième hall de logements combiné avec l’accès aux cinq places de stationnement extérieur. La coulée verte et l’ensemble des abords sont paysagers et plantés de six beaux sujets (2 arbres sont conservés).

Les matériaux
La décomposition en volumes est affirmée par le traitement différencié des matériaux de façade.
Le volume adossé à la barre R+4 voisine est revêtu d’un enduit sur isolant, de couleur blanc cassé taloché fin. Les parties saillantes au Nord sont traitées dans un enduit plus foncé de teinte « Mastic » ou brun clair, alors que les dalles de balcons restent blanches pour apporter un maximum de lumière naturelle à l’intérieur des logements. Les garde-corps sont en structure métallique laquée blanche et habillée de vitrage sécurité, avec quelques parements en bardage bois verticaux faux clairevoie au devant des jardinières et des rez-de-chaussée.
L’ensemble des menuiseries sont en PVC blanc de même aspect que les dalles de balcons pour créer un effet de rappel qui traverse tout le projet. Les toitures terrasses sont soit accessibles, soit végétalisées avec 50 cm de terre végétale, soit équipé de capteurs solaires photovoltaïques en partie Sud, comme indiqué sur le plan de masse.
Au Nord et au Sud, une clôture en serrureries sur muret bas assure la fermeture de la future copropriété.

Énergie
Le projet est raccordé sur le réseau de chauffage urbain public pour le chauffage et l’ECS. Il respecte les exigences fortes du PLU de Grenoble pour le logement collectif, c’est-à-dire RT 2012-20% assorti d’un objectif de Cep de 48Kmh/an/m². En supplément, une petite centrale de production photovoltaïque est prévue en toiture terrasse Sud, celle-ci pourra être raccordée au réseau avec ou non une part d’autoconsommation collective pour les communs de la future copropriété. L’électricité revendue au réseau viendra en déduction des consommations des parties communes de la copropriété.

Nouveaux usages
Une grande partie de la toiture terrasse végétalisée est prévue avec un jardin partagé et sera gérée par le syndic de copropriété. Cet équipement collectif permettra de développer l’agriculture urbaine et surtout la facilitation des rapports de voisinage pour le bien-être des habitants.